#07 Eglise de la Miséricorde ou de Saint Jean décapité

Histoire

L’origine de l’église de la Miséricorde se doit à la présence au XVII siècle d’une cour de justice qui avait le pouvoir d’appliquer jusqu’à la peine de mort.
Les confrères de la Confraternité de Saint Jean Décapité ou de la Miséricorde s’occupaient de l’assistance morale des condamnés et matérielle des veuves et orphelins.

IT7-CHIESA-della-MISERICORDIA-o-di-SAN-GIOVANNI-DECOLLATO

Vers 1600 fut construite l’église actuelle. La confraternité des Disciplinés Noirs instituée en 1627 et reliée à l’autel majeur de Saint Jean Décapité y a siégé.
La compagnie de l’autel Sainte Elisabeth de 1646 fut annexée à celle des Humiliées en 1634.
En 1640 l’église fut mise à disposition des frères Capucins qui combattaient l’hérésie protestante depuis quelques années à Demonte. Ils restèrent auprès de l’église pendant plus de 70 ans, jusqu’à ce qu’ils aient leur propre église en 1714.
Un troisième autel fut inauguré en 1721 en l’honneur de Saint François et Saint Quinto, successivement tournés vers La Souffrante en 1852.
Lorsque le besoin d’assistance s’atténua, la compagnie des Frères de la Sainte Trinité eut pour rôle de récolter de l’argent afin de pouvoir payer la rançon pour la libération des chrétiens des mahométans.
L’église devint siège exclusif de la confraternité féminine de Sainte Elisabeth ces deux derniers siècles.

La simple structure en arc de la façade a été restaurée à la fin du XIX siècle et y a donné un style néo-gothique dans lequel apparaît la fresque de la décapitation de Saint Jean, entouré de deux niches abritant Sainte Elisabeth et Saint Zacharie, ses parents.

La visite

L’intérieur de l’église offre une grande pièce à la voûte en berceau et deux chapelles latérales. Il ressort surtout la peinture de l’autel majeur qui ferme complètement l’espace, ôtant toute vue sur le chœur antérieur de l’abside.
En entrant à droite se trouve l’étendard de la compagnie de la Trinité.
D’un côté est représentée la Trinité couronnant la Vierge et deux enchainés au premier plan ; sur l’autre côté est représentée la Décapitation de Saint Jean Baptiste.
Dans une niche à corniche en bois se trouve une statue de 1847, de la Vierge Pleureuse de G. Chiappari.

IT7-altare-maggiore-SAN-GIOVANNI-DECOLLATO
IT7-vergine-con-bambino-SAN-GIOVANNI-DECOLLATO

La visite continue avec la toile de G.Botta de 1731 qui rappelle la présence des Capucins à Demonte au XVII siècle, elle représente la Vierge à l’Enfant et deux Capucins.

La chapelle de la Souffrante a un autel en stuc surmonté d’une icône classique en bois. Sur le côté, pend l’étendard de la compagnie de la souffrante après lequel se trouve la toile de l’Union de la Vierge et de Saint Joseph ainsi que les toiles franciscaines parmi lesquelles se trouve une conversation sacrée : La Vierge à l’Enfant, Saint François, Sainte Claire, Sainte Elisabeth, Saint Antoine de Padoue.

PRESBYTERE ET AUTEL MAJEUR

Sur le côté gauche, après le pupitre en bois, se trouve une peinture du Baptême de Jésus et un long panneau en bois, du XIX siècle représentant un groupe d’Angelots soutenant la tête de Saint Jean Baptiste.
Sur le côté droit pend l’étendard des Disciplinés Noirs et un banc du XVIII siècle au dossier en noix, une sculpture de la tête de Saint Jean Baptiste sur un plateau. Un saint de l’ordre de la Trinité portant la classique croix rouge sur le torse est peint au-dessus.

Le plateau de l’autel majeur, en bois, renferme en vitrine une statue en bois de Jésus mort du XVIII siècle.
Le devant d’autel colossal en bois, du XVII siècle qui occupe tout le fond du presbytère, abrite dans sa partie centrale, entre deux colonnes entortillées, une peinture du martyre de Saint Jean Baptiste alors que la partie supérieure du cadre représente le couronnement de la Vierge par la Sainte Trinité ; deux autres peintures : les parents de Saint Jean Baptiste, Sainte Elisabeth et Saint Zacharie.

Dans la sacristie, à l’intérieur de deux grandes armoires vitrées, sont exposés des ornements du XVIII et XIX siècle.

L’accès au chœur se fait par le presbytère, une pièce semi-circulaire à coupole renversée. Derrière l’autel, dans une custode ont été déposées les reliques saintes.

L’autel de Sainte Elisabeth est une sculpture en bois. Son est posé sur deux colonnes soutenant un entablement. Au centre de la niche se trouve une statue en bois dorée de Sainte Elisabeth de Hongrie, patronne des Humiliées.
Sur la paroi suivante se trouve une peinture semble à la peinture du mur d’en face qui représente un Capucin en extasie devant le Christ et de la Vierge.

Bibliographie

– “Relazione storico-tecnica preliminare al restauro del Palazzo Borelli”, 1996 del Politecnico di Torino, Professoressa Dottor Arch. Claudia Bonardi
– “Parrocchia S.Donato di Demonte” Ed. Diocesi di Cuneo, 2008
– Studio Architetti Associati Torino – “Palazzo e Parco Borelli, progetto di restauro e valorizzazione”, 2010, Arch. Carla Bartolozzi
– “Demonte ieri e oggi”, Primalpe Edizioni, 1983
– Archivio storico della Confraternita di San Giovanni Decollato di Demonte